Présidentielle française 2017 vue par la presse étrangère
La couverture médiatique de l'élection présidentielle française par les médias étrangers n'a rien à envier à celle des médias français.

Depuis plusieurs semaines, l’intérêt des journalistes de la presse internationale porte sur la présidentielle française.

Ledit scrutin motive une couverture médiatique intérnationale inédite marquée par de sérieuses inquiétudes.

En effet, un grand nombre de reportages, articles et envoyés spéciaux se sont focalisés sur le sujet, soulignant que la présidentielle ne suscite pas seulement l’intérêt des citoyens français mais également les citoyens du monde.

La couverture médiatique est donc très importante. Il était intéressant de jeter un œil sur la perception de la présidentielle en France par les médias d’étrangers.

A cet effet, les QG des différents candidats ont reçu des centaines de demandes d’accréditation pour la soirée de dimanche. Plus de de 400 heures ont d’ores et déjà été réservées sur le satellite Eutelsat pour permettre aux télévisions de couvrir l’événement en direct

Quels seront les résultats de cette élection ? Une question qui s’impose partout et sur tous les médias .

Au Royaume-Uni, la frénésie du «Frexit»

Les médias britanniques suivent attentivement ce scrutin vu comme un important événement après le Brexit et la victoire de Trump

Si les Britanniques ont enclenché le processus de sortie de l'UE, ils craignent tout de même la possible élection de Marine Le Pen. Une victoire de la candidate frontiste pourrait causer une chute des marchés financiers, et «provoquer le chaos dans l'UE, rendant les négociations plus difficiles pour les Britanniques», écrit le journal conservateur The Telegraph.

 « C'est l'élection la plus imprévisible depuis des décennies », affirme le quotidien anglais « The Daily Telegraph ». «

Le site du Guardian consacre une page spéciale sur son site visant à décrypter les enjeux de l’élection et explique le cours du scrutin français, très différent de celui du Royaume-Uni.

 «Cela fait des années que la France n’a pas eu de révolution, même une sérieuse tentative de réforme. La stagnation, politique et économique, a été la marque de fabrique d’un pays où peu a changé depuis des décennies, le pouvoir passant entre les partis établis de gauche et de droite. Jusqu’à maintenant. » Voilà comment The Economist, dans son édition du 4 mars, analyse la campagne présidentielle Française.

Record d'audience attendu dimanche pour les sites belges 

Les médias belges portent un grand intérêt à la présidentielle française, qui commence aujourd'hui, un intérêt qui pousse les médias belges à organiser leur couverture comme s'il s'agissait d'élections nationales, à grand renfort de directs, de reportages et d'envoyés spéciaux. 

N'étant pas soumis aux mêmes restrictions légales que leurs homologues français, qui n'ont pas le droit de publier la moindre tendance avant la clôture des bureaux de vote en France, ils n'hésitent pas en effet à diffuser les premières estimations dès qu'elles sont disponibles

Chez le voisin italien, l’élection présidentielle française intrigue sans déchaîner les passions

L' Italie:le front national enjeu majeur du scrutin

En Italie l’éventuelle couronnement de la présidente du Front national au second tour du présidentiel reste l’enjeu majeur du scrutin. «Qu’elle gagne ou qu’elle soit battue, cela aura un effet sur nous, avertit le journaliste politique Ugo Magri. Dans le premier cas, ce sera l’effondrement de la construction européenne. Avec 2 300 milliards d’euros de dettes, l’Italie se retrouvera dans la tempête, avec peut-être le retour forcé à la lire. Cela donnera du souffle à la Ligue du Sud ou au Mouvement Cinq Etoiles. A l’inverse, si elle perd, ce sera un soulagement pour le Parti démocrate et Forza Italia.»

«Marine Le Pen est au centre de l’attention», confirme Sofia Ventura, politologue à l’université de Bologne

Aux Etats-Unis, focus sur la candidate du  Front national

Les médias américains sont autant préoccupés par l'élection présidentielle que les Français eux-mêmes et suivent la campagne avec grande attention.

 On constate Aux Etats Unis , un renforcement de la couverture médiatique. Après un reportage le 14 avril sur «le centre prudent» d’Emmanuel Macron, et un autre deux jours plus tard sur la percée de Jean-Luc Mélenchon, le correspondant du Post à Paris s’est intéressé  aux jeunes séduits par Marine Le Pen

 La version internationale du New York Times s'est également interrogé  sur la nature politique de Marine Le Pen et de son mouvement. Selon ce journal le parti du front national  n'a pas réussi à rompre avec son passsé d 'extreme droite , malgré les tentatives de «normalisation» de sa présidente.

De sa part  Le Times a consacréun reportage à Jean luc Mélenchon, «vétéran de la politique qui sert aux Français une vieille rhétorique révolutionnaire à la Robin des Bois».

 À 20 heures aujourd'hui les résultats devraient normalement apparaître sur les écrans de télévision. Certains instituts de sondages n'écartent pas l'hypothèse, selon laquelle ils ne seraient pas en mesure de délivrer une estimation fiable à 20 heures pile.

 

 

DCMF/Agences

All rights reserved, Doha Centre for Media Freedom 2017

Designed and developed by Media Plus Jordan