DCMF : La fermeture du bureau d'Al-Jazeera à Taïz, une atteinte à la liberté de la presse

DCMF : La fermeture du bureau d'Al-Jazeera à Taïz, une atteinte à la liberté de la presse

Le DCMF estime que la décision de fermeture du bureaux d'Al Jazeera dans la province de Taiz est une atteinte à la liberté des de la presse.
article image

La chaine Al Jazeera a rapporté hier que des forces militaires ont pris d'assaut son bureau dans la province de Taiz et l'ont fermé. 

La chaine a regretté cette acte et l'a jugée arbitraire et injustifiée, exigeant que ses journalistes et correspondants soient autorisés à mener à bien leur mission sans restriction ni provocation.

 Le syndicat des journalistes yéménites a également condamné la fermeture du bureau d'Al Jazeera et l’a considéré comme une grave atteinte à la liberté d'opinion et d’expression.

Il a exigé aux autorités de Taiz d‘annuler sa décision et d’agir positivement avec la liberté de la presse et le droit à la différence d’opinions.

A cet effet, le Centre de Doha pour la Liberté des Médias s’est joint aux différentes organisations qui ont condamné l'incident, appelant les autorités locales d'annuler cette décision, et permettre aux journalistes d’Al Jazeera à effectuer leur travail professionnel sans harcèlement ou abus.

Le Centre estime également que de telles décisions ne peuvent pas bloquer l’accès et la diffusion des informations, mais tout au contraire propagent une image négative de la performance des institutions qui gèrent les affaires locales dans la province de Taiz.

All rights reserved, Doha Centre for Media Freedom 2017

Designed and developed by Media Plus Jordan