Le Centre de Doha pour la Liberté des Médias a organisé hier un séminaire portant sur « le rôle des médias dans la lutte contre le fanatisme  sportif », en coopération avec le Haut Comité pour les projets et le patrimoine.

Un certain nombre de professionnels des médias, des commentateurs sportifs et des joueurs de l’équipe du Qatar  de football ont assisté audit séminaire, afin de débattre du phénomène de l’intolérance  et du fanatisme dans le sport et de ses manifestations, des facteurs qui expliquent sa montée et les solutions et les remèdes proposés pour limiter son impact sur la société.

Le séminaire a également abordé un certain nombre de thèmes, notamment les différentes violations médiatiques menées par les pays du blocus durant le championnat d’Asie de football, le phénomène de l’intolérance dans l’analyse du sport, ainsi que les effets du fanatisme et de  l’intolérance sur la performance et l’éthique sportive.

Abdulrahman bin Nasser Al-Obaidan « le fanatisme sportif constitue une menace réelle pour les individus et les nations »

Dans son discours de bienvenue, Son Excellence Mr. Abdulrahman bin Nasser Al-Obaidan, membre du Comité exécutif et directeur général du Centre de Doha pour la Liberté des Médias a rendu hommage aux efforts de tous les responsables du Haut Comité pour les projets et le patrimoine, ainsi qu’à leurs efforts et au suivi de l’avancement des différentes structures sportives associées à l’organisation du Qatar de la Coupe du Monde 2022.

Al-Obaidan a déclaré que le phénomène du fanatisme sportif se situe à différents niveaux et  constitue une menace réelle pour les individus et les nations, ainsi qu’une violation des principes sociaux qui incarnent les valeurs de tolérance et de fraternité.

Il a précisé que  » ce séminaire est l’ occasion de promouvoir des efforts communs visant à consolider les valeurs professionnelles et éthiques des professionnels des médias par le biais de plusieurs initiatives en soulignant que les médias demeurent l’un des acteurs les plus influents dans le domaine du sport  .

A son tour le journaliste qatarien Khaled AL Jassem a déclaré que  » les attaques des médias des pays du blocus pendant le championnat d’Asie sont  immorales ».
Il a souligne que la Coupe d’Asie des nations de football qui a eu lieu le mois dernier aux Emirats Arabes Unis  a révélé une série de pratiques non éthiques et na pas échappé aux tensions politiques en raison des processus systématiques de politisation.

Jassem a ajoute que les médias sociaux ont joue un rôle prépondérant dans la promotion du discours de haine et de l’incitation a la violence lors du tournoi et dans la propagation d’un atmosphère de fanatisme et de provocation sous toutes ses formes, sachant que l’équipe qatarienne était privée de ses fans et de son public .

Al-Yafei: » les violations se poursuivent depuis le début du blocus mené contre le Qatar »

Hanan Al Yafei, directrice du département du contenu au Centre de Doha pour la Liberté des Médias a évoqué les violations en cours depuis l’imposition du siège contre l ‘état du Qatar.

Al-Yafei a déclaré que la plupart des médias internationaux suivaient le championnat de la Coupe d’Asie, accueillie par les Emirats Arabes Unis, et ont pu constater que le pays hôte du championnat a tout fait pour nuire à la concurrence loyale qui se reflète par l’esprit sportif, et les valeurs de tolérance et de fraternité.

« Les images politiques et émotionnelles de la mobilisation politique, les discours haineux, les injures et la diffamation, l’incitation à la violence, les abus , ainsi que la promotion de fausses informations sur l’etat  du Qatar et l’équipe du football sont tous à l’origine des institutions médiatiques, journalistes,  médias sociaux et autres.

Al Yafei a ajoute que les médias des pays du blocus  ont été impliqués dans des mutilations délibérées révélant une grave chute morale et une atteinte à l’éthique de la profession et à ses principes fondés sur les valeurs d’objectivité, de respect de l’autre et de droit à la critique constructive.

Elle a souligné que toutes les conventions internationales et de droit international relatifs aux droits de l’homme, en particulier l’article 19 de la Charte des Nations Unies, mettent l’accent sur la protection et la préservation de la liberté d’opinion et d’expression et en fait un critère permettant de mesurer le progrès des pays , d’où la responsabilité incombant aux États de promouvoir les bonnes pratiques.

Concernant les normes de l ‘éthique professionnelle, Al-Yafei a rappelé que la couverture médiatique du tournoi était marquée par de nombreuses  irrégularités contrairement a ce qui  imposées par la FIFA , elle a également cite les fausses déclarations, la falsification et la diffusion de fausses nouvelles.

Abdul Karim Hassan: « nous avons fait face à la pression avec détermination et fermeté »
Le joueur de l’équipe du Qatar, AbdulKarim Hassan  a évoqué un certain nombre de pressions qui ont accompagné la participation de l ‘équipe nationale lors du Championnat d’Asie et a déclaré « nous avions suivi certaines des informations publiées sur les médias sociaux, mais cela n’a pas impacté notre enthousiasme « .

Il a ajouté que « l’équipe du Qatar a poursuivi le tournoi sans aucun élément de manque tout au contraire cela a été était un facteur de motivation et de détermination pour remporter la coupe ».

 

DCMF