Le bureau de Communication du gouvernement dénonce les allégations infondées menées contre le Qatar

Le bureau de Communication du gouvernement dénonce les allégations infondées menées contre le Qatar

Le directeur du bureau de Communication auprès du gouvernement Sheikh Saif Bin Ahmed Bin Saif Al Thani a dénoncé les allégations abusives et infondées menées contre l'Etat du Qatar par certains médias.
article image

Le directeur du bureau de Communication auprès du gouvernement Sheikh Saif Bin Ahmed Bin Saif Al Thani a dénoncé les allégations abusives et infondées menées contre l'Etat du Qatar par certains médias, qu'il décrit non conformes aux normes du professionnalisme et de la crédibilité.

Dans une déclaration accordée à l’agence de presse qatarienne (QNA), Son Excellence a expliqué que « l’enregistrement des aveux diffusé hier soir par les chaines télévisées d’Abu Dhabi et des Emirats Arabes Unis du citoyen qatari Hamad Ali Mohammed Al Hammadi ont été extorqués sous la contrainte, la torture et les mauvais traitements pendant sa garde à vue par les services de sécurité aux Emirats Arabes Unis en 2014.

Sheikh Saif Bin Ahmed Bin Saif Al Thani a ajouté que « Hamad Ali Mohammed Al Hammadi avait entamé un voyage touristique aux Emirats Arabes Unis par voie terrestre, accompagné de son ami qatari Mr. Yousef Abdul Samad Al Mulla, en date du 30 juin 2014.

Il a signalé que les services de sécurité des Emirats Arabes Unis avaient connaissance de la nature du travail de Mr .Al Hammadi et de son ami qui ont été arrêtés au centre frontalier Ghwaifat, et ont été forcés à donner des déclarations et des aveux dans des conditions de maltraitance et présentés devant les instances des services secrets  en l’absence d’un juge indépendant et impartial, bafouant ainsi les garanties fondamentales du droit international et des normes internationales en matière de justice.

Le directeur du bureau de Communication auprès du gouvernement a également déclaré que « les accusations portées contre AL Hammadi et  Al Mulla et leurs arrestations avaient eu lieu lors de la précédente campagne hostile menée contre l’état du Qatar en 2014 par le Royaume de l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unies et le Bahreïn ».

Il poursuit « à cet effet, l’état du Qatar n’a pas cherché à exposer les violations flagrantes et illégales menées contre Hamad Hammadi et Yousef Al Mulla afin de préserver les relations fraternelles entre les pays frères. En soulignant que Hamad Al Hammadi a été libéré le 22/5/2015 et Yousef Al-Mulla le 05/08/2015 ».

Son excellence a précisé qu’il n’est pas étonnant à ces médias de falsifier les faits et de procéder ainsi contrairement aux règles et valeurs professionnelles étant donné se sont entièrement consacrés à des agendas politiques.

Il a affirmé que l'état du Qatar ne sera pas affecté par de telles campagnes médiatiques suspectes qui révèlent les intentions malhonnêtes et que ces campagnes douteuses ne réussiront pas à atteindre leurs objectifs.

 

 

All rights reserved, Doha Centre for Media Freedom 2017

Designed and developed by Media Plus Jordan